« QUE RESTE T’IL DE NOTRE VILLE ? « 

Posté par Pascale le 25 mai 2007

Monsieur le Maire, à la une du Vivre à Corbeil-Essonnes du mois d’octobre
vous fêtez les 100 ans de l’hôtel de ville, bonne idée !
 Mais nous sommes surpris de votre intérêt soudain pour le patrimoine de notre ville !

Concernant les vieilles pierres, nous avions l’habitude de voir :
•    Des meulières disparaîtrent au profit d’immeubles standings.

•    De vous voir brader le site papetier, dont certains bâtiments sont reconnus
comme une richesse patrimoniale par le service de l’inventaire et des monuments historiques,
 là aussi pour y construire des immeubles standings.

•    Vos dernières péripéties vous poussent à vendre des parcelles du centre ville, (rue Saint-Spire),
bien sûr à un promoteur, pour y faire pousser des immeubles standings.


•    Il nous revient aussi à la mémoire votre désir de voir raser le tribunal et la prison,
bâtiments qui eux aussi ont un certain passé, pour faire sortir de terre d’autres immeubles standings.

A pousser partout de manières anarchiques,  vos immeubles standings deviennent
 des bâtiments standard et banals. Ils effacent le passé rural et industriel de notre commune.

Avec vous Monsieur le Maire, peu de bâtiments pourront comme l’hôtel de ville fêter des centenaires.
Que restera t’il de l’identité de notre ville après votre passage ?

Laisser un commentaire

 

Sylvie Trautmann |
optiqueslibérales |
Union Pour le Développement... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU...
| DEBOUT SAINT ETIENNE
| desirdavenir77500