Ouvrons le dialogue à Corbeil-Essonnes

Posté par Pascale le 19 juillet 2007

Méthode pour ouvrir le dialogue selon Monsieur Da Silva Carlos : le fermer dès le début.

En effet, dans le journal le Parisien du 19 juillet, il nous annonce direct, sans discussion, qu’il sera tête de liste l’an prochain. Ce Monsieur se désigne donc d’office, sans débat avec les autres forces de gauche de la ville.

Voulant parler de son « nouvel avenir pour Corbeil-Essonnes », il réussit à avoir comme titre d’un encart, « tout les oppose » (avec Bruno Piriou bien sûr), ce qui préfigure d’une ambiance agréable à gauche sur cette ville.

Dans l’article, il semble il est vrai, plus s’intéresser aux électeurs du centre qu’à ceux de gauche. Donc, l’union pour des idées n’est pas sa préoccupation principale. Il veut être élu pour lui, pas pour les habitants de cette ville, ni pour un programme.

Il parle de rassemblement, mais « la ville ensemble » rassemble déjà des forces différentes (Des Membres des verts, du PC, du PS, ne lui en déplaise, l’association génération citoyenne et des citoyens n’adhérant à aucune organisation), volontaires pour offrir un nouvel élan à cette ville et ne renonçant pas à l’union.

Habitante de cette ville, souhaitant un réel changement de politique pour ses habitants, je garde l’espoir que Monsieur Da Silva n’a pas définitivement renoncé au dialogue et au travail en commun avec la Gauche.

Pour changer les choses dans cette commune l’an prochain, il faut dialoguer, ne pas fermer la porte à chaque mot, réfléchir et faire preuve d’humilité, il faut être constructif et pas négatif.

Laisser un commentaire

 

Sylvie Trautmann |
optiqueslibérales |
Union Pour le Développement... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU...
| DEBOUT SAINT ETIENNE
| desirdavenir77500