Un résultat étrange

Posté par Pascale le 5 octobre 2009

Après un premier tour ou l’autre gauche s’est placé en tête de l’élection municipale partielle, le second tour a comme nous le pensions été serré : 27 petites voix seulement séparent les deux candidats. Ce qui dans une rapide analyse des bureaux de vote de la ville est frappant, c’est que des bureaux réputés de droite ont mis Michel Nouaille en tête, alors que les deux bureaux des Tarterêts, les plus populaires, ont placé Jean-Pierre Bechter devant.

Vraiment étrange ce résultat. Mon regret dans cette campagne, c’est la haine et la violence déclenchée par certains. Une élection doit être l’occasion d’un débat d’idées, pas de jet de pierre sur un bureau de vote comme cela fut le cas hier. 

Ni de tract, copie d’affiches, sortis par des groupuscules nazis qui nous remémorent de peu glorieux passages de l’histoire. Pas banale la campagne électorale à Corbeil-Essonnes. Une campagne ou les perdants du premier tour se rassurent devant la défaite de 27 voix, face a un système peu recommandable. 

Nous continuerons bien sûr de nous battre et serons présents auprès des habitants, car rappelons-le, sur 41 000 habitants, seuls 5190 ont décidé de cautionner ce système. 

Les résultats par bureaux Un résultat étrange dans Corbeil-Essonnes pdf editiontableaupcpbelection1.pdf

Et un article de Jen-Luc Mélenchon : D’Irlande à Corbeil-Essonnes

2 Réponses à “Un résultat étrange”

  1. Fouché jean-Pierre dit :

    Belle campagne dans un tel contexte, contre des voyous et des connards. Félicitations. Je me dois de vous encourager.Une question me taraude depuis l’avènement de Sarkoléon III: sommes-nous encore en République?
    Amitiés républicaines.
    JPF

  2. SIMON JOEL dit :

    Gardons la tête haute, la campagne, si elle n’a pas été couronnée de succès, c’est sans doute parce que nous ne l’avions pas imaginée si arrièriste en ce qui concerne notre adversaire … La tête haute mais froide, parce que 27 voix d’un côté ou de l’autre ça n’est tout de même pas follichon. C’est même carrément insuffisant et la démocratie du 1/8ème est très nettement insatisfaisante d’un côté comme de l’autre. Je ne reviens pas sur les méthodes employées en face, elles me donnent des boutons.
    Les nôtres, je veux dire celles de la gauche qui aurait dû gagné cette élection, aurait dû avant tout gagné des électeurs (sans les payer bien sûr!) en les convainquant d’une nouvelle façon de faire de la politique, en s’appuyant sur la responsabilité et le civisme de chacun et en montrant du doigt pas seulement ce qui ne va pas, mais en apportant de vraies solutions à ces problèmes … Hors le nerf de la guerre restant malheureusement l’argent, la mairie d’aujourd’hui n’a plus les moyens (merci Dassault et son équipe) de faire face à la suite.
    Une invalidation des élections ne nous mettraient-elles pas dans ce que je pense ? Je n’ai pas de leçons à donner, je me suis interrogé sur l’opportunité de prendre la mairie … pour récolter les dettes. Je suis né à Corbeil, j’y ai fait mes études et j’y vis. J’ai bien l’intention d’ y rester, mais dans quelle condition ?
    Trouvons le courage pour la suite !

Laisser un commentaire

 

Sylvie Trautmann |
optiqueslibérales |
Union Pour le Développement... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU...
| DEBOUT SAINT ETIENNE
| desirdavenir77500