Le nouveau conseil municipal installé

Posté par Pascale le 20 décembre 2010

Hier matin, nous étions convoqués dès 9 heures du matin, et malgré la neige il ne manquait qu’un seul des 43 élus de Corbeil-Essonnes à l’appel (Azdine Ouis). Monsieur Delannoy, président de la délégation spéciale, dans un discours introductif fit tout d’abord le rappel des résultats. Puis, installa les conseillers en les appelant un par un. A signaler, deux remplacements dans la minorité, Jacques Picard et Melba Bocquet ont décidé de ne pas être élus et ont laissé leur place aux deux suivants de la liste de gauche.

A ce sujet, une petite remarque monsieur Delannoy, pour les femmes, dîtes madame, pas la peine de dire mademoiselle ou madame, vous ne nous dîtes pas jeune homme ou monsieur pour les hommes, alors l’égalité passe aussi par là, madame suffit pour distinguer le genre.

Monsieur Delannoy a ensuite remercié ses collègues, la police, etc.. Mais ce qui est surprenant, c’est qu’à nouveau il ose dire que cette élection s’est bien passée. Combien de villes en France, monsieur, connaissent un dispositif policier de cette envergure pour que les gens aillent voter. Vote t-on dans la sérénité quand une main courante est déposée par des électeurs, vote t-on dans la sécurité quand des candidats voient leurs pneus être crevés ou sont menacés. Il est vrai que déjà l’année dernière, selon le même président tout s’était bien passé, et que l’élection avait été annulée. Alors, l’avis de monsieur Delannoy sur la tenue des ces élections n’est vraiment pas un avis d’expert.

Comme le veut la coutume, c’est la doyenne qui prend ensuite le relais. Thérèse Simonot rappelle donc les règles et nous passons à l’élection du maire. Sans surprise, Jean-Pierre Bechter est élu par 32 voix contre 10 pour Bruno Piriou. Le maire fait un discours ou pardonnez-moi du peu, il joue juste les valets du sénateur Serge Dassault présent dans la salle. D’ailleurs, il avoue qu’il est maire de Corbeil par décision de Serge Dassault ( Le sénateur décide les autres obéissent). Personnellement, je préfère être maître des décisions qui me concernent. Il dit qu’il sera le maire de tous les corbeil-Essonnois, sur ce point nous jugerons dans le temps.

Fabrice Thépin, élu vert de la minorité municipale, rappelle alors que le taux d’abstention sur cette élection est énorme et qu’il est urgent de trouver le moyen de ramener les citoyens à retrouver le chemin du vote. Il rappelle aussi, quelques propositions que la liste de gauche a  fait.

Bruno Piriou prend ensuite la parole pour nous dire que nous devons maintenant nous tourner vers l’avenir. Les élus de la minorité seront dit-il, des élus constructifs prêts à relever des défis et eux aussi sont élus de tous les corbeil-Essonnois. Il propose pour aider au vivre ensemble qu’une grande fête soit organisée en juin. Bruno Piriou cite ensuite Stéphane Hessel, et demande à  tous d’être capable de s’indigner contre ce qui choque dans le monde. Un message combatif et constructif.

Le conseil se termine sur l’élection des adjoints, il seront 16 , 9 des dix élus de l’opposition ne prenant pas part au vote, le dixième votant blanc, les  adjoints proposés sont élus par 32 voix .

Nous attendons maintenant le prochain conseil, qui sera un conseil plus de travail que celui que nous avons vécu hier.

La liste du nouveau conseil municipal et le nom des adjointsLe nouveau conseil municipal installé dans Conseil municipal doc nouveauconseil.doc

3 Réponses à “Le nouveau conseil municipal installé”

  1. anne dit :

    Bienvenue aux nouveaux conseillers de l’opposition. On espère que le nouvel élu Vert F.Thépin s’investira davantage dans la préservation des sites naturels et indistriels de la ville, reduits à une peau de chagrin ou privatisés. Ce que les élus UMP ont faits de la ville au nom de l’ANRU et des quartiers est inadmissible. Sans parler des passes-droits massifs des monuments historiques pour les promoteurs.

  2. dom dit :

    Le bobo écolo PICARD,viens encore de se désister.Il prend vraiment, les citoyens pour des imbéciles.
    Ce trio là PICARD PIRIOU DASILVA on n’en veux plus.

    Enfin verrons nous peut être une nouvelle gauche avec de vrais projets, ne se comportant pas comme des gestionnaires.Alors que les Français vont mal!

    Joyeux Noël
    Bonnes fêtes de fin d’année à tous

  3. Nestor dit :

    Bon courage aux élus de gauche,
    gardez espoir et unité, restez proche des citoyens, le système Dassault finira bien par imploser. Dommage que Dassault soit protégé et que la justice n’enquête pas sur les dons d’argent qui ont gangréné nos quartiers et attisent les tensions. Comme tu le suggère Pascale, nulle part ailleurs un maire aurait pu faire ce qui a été fait à Corbeil. Ce qui rend le travail des militants de gauche d’autant plus difficile. Les pressions et la violence sont inadmissibles, il faut être solidaires et les dénoncer.
    De Corbeil, il est difficle d’extrapoler au niveau national, tant la situation est particulière ici.
    Amitiés.

Laisser un commentaire

 

Sylvie Trautmann |
optiqueslibérales |
Union Pour le Développement... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU...
| DEBOUT SAINT ETIENNE
| desirdavenir77500